Blade Runner 2049

Denis Villeneuve reste dans les traces de Ridley Scott en préservant l’atmosphère si particulière des écrits de Philip K. Dick. Un univers dystopique parcouru d’angoisses actuelles, la menace du nucléaire, la disparition du vivant au profit des machines et du virtuel, la déshumanisation de nos sociétés, la peur de mourir, les inégalités sociales qui ne cessent de croître. C’est un film de notre époque, pour le meilleur comme pour le pire où la mélancolie prédomine et vient renforcer l’idée d’un monde sur le point de mourir. Nous sommes en face d’une humanité sans âme, sans chaleur et sans émotion. Une humanité en ruine !

Les paysages sont magnifiques mais nous interpellent sur la place de l’homme. Nous ne sommes pas dans un univers de conte de fées, c’est une vision de notre temps, de notre époque bouffée par la pollution, de la décrépitude de nos sociétés dans lesquelles les valeurs humaines sont presque oubliées et où l’individualisme prime sur la relation à l’autre. La quête d’amour de K interprété par Ryan Gosling évoque un tant soit peu un personnage de Kafka, celui qui est coupable de vouloir exister !

Les souvenirs n’enferment pas l’homme dans son passé, ils lui donnent la clé pour être à fond dans son présent.

OFFICIAL TRAILER